J’ai testé 30 jours sans sucre

Le sucre, un rôle essentiel pour notre organisme

Lorsque j’ai débuté ce challenge, beaucoup m’ont demandé si j’arrêtais notamment, les fruits, les céréales, etc. Alors pour répondre à cette question ; non. J’ai simplement stoppé les sucres raffinés. L’idée n’était pas de faire un régime, mais balayer les aliments qui n’ont aucun intérêt pour ma santé. Notre corps puise son énergie dans le sucre, il en a besoin pour s’alimenter. De plus, c’est l’énergie principale de notre cerveau. Si je le prive de glucides, où va-t-il trouver son carburant ? 

On peut retrouver le sucre naturel dans différents aliments (et il n’a pas toujours le goût sucré). Ce qui est important de prendre en compte, c’est l’équilibre de notre alimentation selon nos besoins. Manger des fruits, oui, mais à quel moment ? 
Les fruits sont à privilégier en dehors des repas, car contrairement aux autres aliments, ils se digèrent beaucoup plus rapidement. Les consommer en dessert rendrait difficile notre digestion (ballonnement, mal de ventre, etc.). 

Le sucre raffiné, non-naturel, n’a pas sa place dans notre organisme. Excepté peut-être celui d’amplifier notre plaisir pour la nourriture. Mais je tiens à vous préciser que durant ma diète, je ne me suis à aucun moment privée. Je suis gourmande et je ne voulais pas être dans la frustration (car encore une fois, ce n’était pas le but). Et ça m’embête même de parler de diète, car dans ce mot, j’entends privation et j’en étais loin. Arrêter de consommer du sucre raffiné, passe au-delà du domaine de la diététique, c’est davantage une prise de contrôle de son corps et de son mental.

Le sucre agit comme une drogue

Durant ces 30 jours, mon corps a été régulièrement appelé par cette envie de sucré. Encore plus, lorsque j’étais fatiguée. Et je n’ai pas eu plus de courage qu’une autre personne de ne pas avoir craqué. C’est juste que j’avais un but précis ; celui de me défaire de cette drogue ou plus gentiment parlé, de certaines mauvaises habitudes. Ce manque est provoqué par un déséquilibre neurobiologique. Lorsque notre glande pituitaire et pinéale (les glandes maîtresses de notre cerveau), ne communiquent plus entre elles, elles vont rechercher la stimulation par une autre substance ; comme du sucre, une cigarette, de l’alcool, etc. Bref 

D’où l’importance de reprendre le contrôle. 

Alors vouloir arrêter de consommer du sucre, c’est une décision qui nous appartient. Aucun intérêt de le faire pour faire plaisir à un tel, car cela ne fonctionnera pas, au contraire. 

Une personne pourra tenter 1000x d’abandonner la cigarette, si au fond elle, elle ne le fait que pour faire plaisir à son entourage, ça ne marchera pas. Idem pour une personne souhaitant faire un régime, car ses rondeurs sont critiquées, c’est perdu d’avance. 

Sans un but précis et personnel, il est fort probable de craquer rapidement. C’est de loin une faiblesse, c’est juste une question de volonté qui nous appartient.

  • Quel est votre objectif ?
  • Quelles sont les raisons qui vous poussent à vouloir arrêter ? 
  • Ces choix viennent-ils de vous ou avez-vous été influencé ? 

Avant de vous lancer dans cette aventure, écrivez sur un papier tous ces points essentiels et posez-les dans un endroit visible (pour ne pas oublier ce vers quoi vous souhaitez vous orienter). Et à chaque moment de faiblesse, buvez un bon coup et relisez vos écrits.

Méditation pour lutter contre les dépendance _ à voir sur mon profil instagram
Méditation pour lutter contre les dépendances _ à voir sur mon profil Instagram

La gourmandise

Alors ce que j’ai trouvé génial durant ces 30 jours, c’est d’aller à la recherche de nouvelles idées de recettes gourmandes. Car bien évidemment, on peut se faire plaisir sans sucre (et trop de gens l’oublient). Il suffit juste d’être un peu curieux et de ne pas avoir peur de manger des gâteaux à la betterave.

Ce qui peut nous faire chuter, c’est de tomber dans l’extrême d’un régime strict sans s’accorder de plaisir. Les repas doivent être un moment de bien-être culinaire. 

Le sucre et les émotions

J’invite tout le monde à faire ce challenge au moins une fois pour expérimenter. Pas seulement pour l’aspect superficiel du soi-disant régime mais surtout pour ressentir cet équilibre émotionnel. Ma toute première expérience, cela m’avait agréablement surprise. Je me sentais bien émotionnellement parlant.

J’ai envie de dire que le sucre est dévastateur pour nos émotions. 

J’ai lu beaucoup d’articles qui disaient que nos émotions régulaient notre manière de se nourrir. D’un côté, ça prend sens, mais de l’autre si on inversait la théorie ; en changeant notre manière de se nourrir, nos émotions évolueraient dans la direction choisie :

  • Être dans un régime strict, peut nous pousser à la frustration, à de la colère, à des émotions négatives. 
  • Se goinfrer toute la journée, nous amène vers une énergie lourde, pesante, destructrice. 
  • Manger équilibré, nous conduit vers un équilibre naturel. 

Mais encore une fois, seul vous, avez le pouvoir de savoir ce qui est bon ou non pour vous. 

J’ai encore lu hier, que le sucre (les sucreries) nous apaiserait, nous ramènerait en enfance. Mmmh, je ne sais pas trop quoi penser de ce genre d’articles, car le sucre provoque des pics émotionnels. En diminuant cette substance, on diminue ses montées. Bien évidemment que sur le coup cela peut nous redonner de l’énergie, nous adoucir, mais ensuite… Que se passe t’il ? Votre corps va tout simplement imprimer l’idée que pour se réveiller ou se calmer, vous avez besoin de ça (une drogue, je vous dis ! hahaha).

Les bienfaits sur la zone ORL 

Je voulais évoquer ce sujet, celui de la zone ORL qui touche l’audition et les dents entre autres. La consommation du sucre peut avoir un impact négatif directement sur cette zone.

Depuis des années, je suis sujette aux acouphènes (Le mal a dit ; mais ça, c’est un autre sujet ) et la consommation de certains excitants stimule notre système nerveux, ce qui est relié à la sensibilisation de l’oreille interne. Idem pour les dents, je n’ai rien à vous apprendre à ce sujet, mais les bactéries engendrées par le sucre attaquent directement les dents et les gencives. Le fait d’éliminer cette substance permet de constater des effets positifs.

En Ayurveda, le premier médicament prescrit est notre alimentation. 

Par quoi remplacer le sucre

Encore une fois, lorsque vous souhaitez tenter ce genre d’expérience, ne soyez pas dans l’extrême, écoutez votre corps. Une envie de sucre, allez voir du côté des sucres naturels (sucre de coco, miel, sirop d’érable, etc.) ou du côté des végétaux (fruits, légumes, etc.). 

L’arrêt de sucre raffiné nous invite à prendre conscience de ce que nous offrons à notre corps. Aujourd’hui, le sucre est partout, sans qu’on le sache. Cette lucidité à ce sujet, nous invite à être davantage regardant sur la liste des ingrédients, sur certains produits que nous consommons. N’hésitez pas à utiliser des applications tels que Yuka. 

Notre corps est notre temple, il nous appartient de prendre soin de lui. 

Vous aimez cuisiner des gâteaux gourmands ? Avez-vous déjà pensé à remplacer le sucre par de la Betterave (l’aliment même du sucre ), par des poudres de noix, des figues, des dattes, ajouter un peu plus de pommes que d’habitudes, etc. Bref il y a une multitude d’options.

Soyez créatif, mettez en exergue de nouvelles saveurs. 

J’ai découvert une recette merveilleuse d’un cheesecake coco noix de cajou. Un régal culinaire. D’autant plus que ce gâteau est végan et sans sucre. Vous pouvez retrouver la recette sur le compte  instagram de Yogic_kitchen, une cuisinière yogie.

Le sucre et la balance

Avec tous ses bienfaits , celui qui fait tout de même bien plaisir c’est bien celui du poids sur la balance. Car en éliminant un aliment néfaste de son alimentation, le poids reprend son équilibre aussi. Alors tout le monde ne dira pas la même chose, car on a souvent tendance à vouloir compenser et malheureusement ce n’est pas la meilleure des choses à faire. Il est bien évident qu’en remplaçant le sucre par une autre substance du même degré, les bienfaits escomptés s’échapperont. Vous m’aurez compris, ne commencez pas à remplacer vos goûters, par du pain et du beurre (par exemple) .

Et aujourd’hui

Maintenant que je n’ai plus de challenge, c’est là où ça va se compliquer. Car le sucre est partout et facilement accessible. Et “le” une fois de temps en temps peut facilement déraper. Mais encore une fois tout est dans l’équilibre.

Avec un mari gourmand, je vais tenter au maximum de m’écouter et continuer à prendre soin de mon corps. 

On repart tous ensemble sur un nouveau challenge 30 jours sans sucre raffiné ? 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :