Oh la vache! Faut-il consommer du lait?

Les produits laitiers sont-ils nos amis pour la vie?

Nous avons pendant trop longtemps mythifié le lait comme la boisson idéale pour la croissance. Cette boisson qui apporterait force et robustesse à nos muscles, celle qui rendrait notre ossature solide, celle qui nous aiderait à grandir, celle qui serait notre amie pour la vie.

Mais pourquoi ce mythe est-il si fortement enregistré dans notre cerveau?

Pendant plus de 30 ans, les publicités nous ont rabâché les « bienfaits » des produits laitiers. Les bienfaits pour qui ? Pour notre santé ou celle de l’économie ? Aujourd’hui, sans même en consommer, nous connaissons tous la mélodie « Les produits laitiers sont nos amis pour la vie ». Serions-nous hypnotisés par les slogans publicitaires? De plus, n’oublions tout de même pas que la France reste le 2ème producteur Européen de lait …

Nous dire que pour être vaillant et fort il faudrait en absorber 3 doses par jour, je me pose tout de même certaines questions…

Est-il vraiment si bon de consommer des produits laitiers ? Mon organisme en a vraiment il besoin ? Après quelques recherches, je me rends bien compte que je peux surement m’en passer.


Aucun animal adulte ne boit du lait à part l’homme!

Chez les mammifères, dès lors qu’une femelle est en période de gestation, elle produit naturellement du lait qui servira par la suite à nourrir son enfant. Une fois celui-ci sevré, le lait cesse de couler. Cela suppose  que le bébé est en âge de diversifier son alimentation.

Chaque nouveau-né est donc nourrit à sa naissance du lait de sa propre mère et propre espèce (à part sur youtube, il est tout de même rare de voir un chaton téter les mamelles d‘une chienne, non ? ).

Cependant ne vous êtes vous jamais demandé pourquoi nous continuons à boire du lait d’une autre espèce ?

Si je réitère brièvement, une fois notre vache enceinte, elle va produire du lait pour nourrir son veau. Qui grâce à ce sevrage, va peser plus d’une demi tonne à l’âge de 2 ans. Le lait de vache est donc extrêmement saturé en matière grasse car il est naturellement calculé pour la croissance du veau (on peut donc souligner qu’il contribue au cholestérol et au diabète). Alors pourquoi s’infliger une telle boisson ? Et pourquoi les adultes continuent d’en boire. Si on analyse bien, nous sommes les seuls animaux à avoir créer des maladies tel que l’obésité. Avez vous ne serait ce qu’une seule fois croisé un animal sauvage obèse (cela serait assez drole à voir, c’est sur!)?

On pourrait notamment se questionner pourquoi les bébés rejètent  instantanément le lait de leurs biberons (nausée, vomissement, réactions cutané, etc…) ? S’ils ne le tolèrent pas, pourquoi persévérer?

Pour la petite histoire, une de mes cousines a été perturbée par des allergies toute sa jeunesse. Nous ne savions plus quoi faire pour elle. Mais un jour, elle a rencontré un médecin qui lui a préconisé d’arrêter sa consommation de lait. Les allergies se sont estompées au fur et à mesure. Aujourd’hui, elle n’a plus aucune allergies, coïncidence ou non ?

Beaucoup d’études ont montré qu’une forte consommation de lait pouvait favoriser le développement de certaines maladies (allergies, ostéoporose, obésité…).


Les vaches laitières , violées à leur insu!

De plus, sans parler que le lait n’est pas forcément adapté à l’homme, je ne préfère pas trop m’étendre sur les conditions des vaches laitières, qui sont généralement assez violentes.

Pour qu’une vache produisent à nouveau du lait, elle a donc besoin à nouveau de donner naissance à un veau, mais pour cela, ces pauvres vaches laitières sont inséminées à leur insu (donc plus précisement violées), environ tous les 3 mois, afin de leur pomper dix tonnes de lait par an.

Imaginez les souffrances physiques qu’elles endurent.

Imaginez vous quelques instants, votre état physique si vous deviez allaiter toute votre vie (et visualisez l’état de vos mamelons)… Mais le pire est qu’elles sont séparées de leur enfant très peu de temps après leur naissance. Les femelles filent revêtir le même costume que maman et les mâles sont directement conduis à l’abattoir pour nourrir les bouches des hommes.

Les vaches sont émotionnellement détruites. Elles pleurent des jours et des jours la perte de leur enfant.

De plus elles sont nourries d’hormones (pour augmenter le rendement de lait) et antibiotiques (pour prévenir des maladies). Quelle bonne hygiène alimentaire, ca donne envie non ?

Les vaches laitières sont épuisées très rapidement du à une production de lait beaucoup trop intensive. Elles sont souvent amenées à l’abattoir vers l’âge de 5 ans pour atterrir dans les assiettes (au lieu de 20 ans pour une vache normale).

Bref le simple fait d’en parler me bouleverse… Alors ne serait il pas temps de faire quelque chose pour cet animal si sacré en Inde ?


L’algue, beaucoup plus riche en calcium que le lait

À part le côté gustatif, la plupart des gens consomment du lait pour  l’apport en calcium cependant saviez vous que l’on retrouve davantage de calcium dans les légumes (brocolis, épinard, radis, bette, haricot rouge, haricot blanc), les fruits secs (abricot, figues, datte, raisin…), graines oléagineuses, légumineuses et beaucoup dans les algues. Le taux de calcium est souvent supérieur à celui que l’on retrouve dans le lait.

De plus, il existe aujourd’hui une multitude de laits végétaux que l’on retrouve très facilement en grande surface, tel que le lait de soja, lait d’amande, lait de riz, lait d’avoine… Riches en minéraux, vitamines et exemptent de cholestérol, ils seront égayer vos papilles. Ils sont si bons, si doux… qu’on oublierait que le lait existe ! Les gouter c’est les adopter 🙂 !

Seriez vous prêt à diminuer votre consommation de lait (ou tout simplement arrêter) ? 🙂

 

2 thoughts on “Oh la vache! Faut-il consommer du lait?

  1. Je n’ai jamais aimé le lait de vache. Petite, ma mère me forçait à en boire et à chaque fois, je le vomis. L’odeur, le goût… Tout cela m’écœure (et je ne me risquerai pas à parler du lait chaud, j’en ai déjà la nausée). Je me suis réconciliée avec le lait quand les laits végétaux ont commencé à faire surface. J’ai passé beaucoup d’années sans consommer de lait du coup, même le lait végétal, j’en consomme rarement. Par contre, je suis coupable de consommation de produits laitiers tels que le fromage ou les yaourt et je t’avoue qu’après avoir lu ton article, je pense essayer de fortement réduire ma consommation pour tenter de la supprimer entièrement. Heureusement, je ne suis pas très très viande sinon le sevrage serait encore plus compliqué !

    1. Ne te sens pas coupable. Le fait de réduire ta consommation est un déjà un très beau geste 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *